Karate Club Mettet

---Seule la formation permettra à une personne d’apprendre ses propres faiblesses… Celui qui est conscient de ses faiblesses restera maître de lui-même dans toutes les situations.---

- Only through training will a person learn his own weaknesses… He who is aware of his weaknesses will remain master of himself in any situation. (Sensei Gichin Funakoshi) -


訓練を通してのみ、人は自分の弱さを学びます。自分の弱さを知っている人は、どんな状況でも自分の主人であり続けるでしょう

 [   Kunren o tōshite nomi, hito wa jibun no yowa-sa o manabimasu. Jibun no yowa-sa o shitte iru hito wa, don'na jōkyō demo jibun no shujindeari tsudzukerudeshou.  ]


Les règles d'or du dojo.

  1. Le dojo est "Le lieu où souffle l'esprit de la Voie". Il est le lieu de la recherche spirituelle ainsi que le lieu d'entrainement technique. Il y a dojo n'importe où, n'importe quand, à condition que ce soit le lieu de réunion de vrai Budokas.
  2. Le dojo est le temple du silence. Il faut rester calme, parler le moins possible pour se consacrer à la recherche intérieure.
  3. Tu salues quand tu y pénètres et lorsque tu le quittes, debout, discrètement, en direction de l place d'honneur, du maître des lieux, et même lorsque le dojo est vide.
  4. Lorsque tu arrives en retard, tu salues en direction du professeur (Senseï) et tu patientes jusqu'à ce que, t'ayant remarqué(e), celui-ci te fasse signe de rejoindre le groupe.
  5. Tu ne quittes jamais le dojo avant la fin d'un cours.
  6. Tu dois t'efforcer en toutes circonstances, d'aider tes partenaires et n'être jamais pour eux une cause de gêne ou de désagréments.
  7. Les débutant(e)s (cohai) doivent respecter les ancien(ne)s (sempai) du dojo, et accepter leurs conseils sans discuter.
  8. Les ancie(ne)s doivent sincèrement aider à la progression des moins avancé(e)s.
  9. Tu dois toujours garder une attitude correcte, ne jamais te permettre des attitudes négligées, même lorsque ty es fatigué(e).
  10. Quand tu pénètres dans un doo, abandonne toute préoccupation du "je" pour ne te consacrer qu'à la recherche du "soi", en toute sérénité et humilité.
  11. Le dojo n'est pas un lieu fermé, où tout change part rapport à la vie quotidienne. L'esprit du dojo doit envahir toute ta vie, et tu dois finir par ne plus distinguer ce que sont tes actes, attitudes et pensées dans le cadre du dojo de ce qu'ils sont à l'extérieur ...

Tel est l'esprit du BUDO.

Senseï ZAT Silvio